Léa Seydoux cannes 2021

Léa Seydoux est la première illustre “victime” de Covid-19

Reine du festival, elle pourrait faire l’impasse sur Cannes 2021 en raison de son contrôle positif. Elle joue dans pas moins de quatre films… Photo Getty

Le festival est-il en train de perdre sa reine ? Les nouvelles le lancent Variété. Cannes 2021 risque de perdre Léa Seydoux. La superstar du festival, présente sur la Croisette avec pas moins de quatre films. Elle et Tilda Swinton…

Reine Lea reste-t-elle à la maison ?

Mais surtout elle, la diva française. Reine d’une année où les stars locales sont les stars incontestées. Dans ces premiers jours, nous sommes passés de Marion Cotillard à Sophie Marceau. De Charlotte Gainsbourg &amp ; mamma Jane Birkin à Valeria Bruni Tedeschi (du prix en La fractureavec des applaudissements nourris lors de la projection de presse).

Aucun collègue n’a été capable de leur tenir tête, sur le tapis rouge et dans les médias. Un et 2.0… Seulement Paul Verhoeven avec son film Benedetta (éloge de la liberté féminine, voire du désir) a réussi à se tailler une place parmi les nombreuses divas locales et les divins…

Seydoux positif sur le plateau (bien que vacciné)

Mais avec 4 films dispersés dans le festival (dont 3 en compétition), Léa Seydoux était la plus attendue.. Au lieu de cela, il semble qu’il pourrait ne pas aller à Cannes. En fait, elle a été testée positive aux prélèvements. Elle aurait contracté le Covid-19 sur le plateau du film qu’elle tourne. Bien que complètement vacciné. L’étoile serait toujours asymptomatique

Les quatre films de Léa n’ont pas encore été vus, à Cannes 2021. Et elle non plus. Elle était attendue dans les prochaines heures. Le lundi est en effet La dépêche française de Wes Anderson, le premier de ses films cette année. A suivre, L’histoire de ma femme (avec Sergio Rubini), France par Bruno Dumont. Ajouter Déception d’Arnaud Desplechin (première à Cannes).

Palme d’Or Actrice

Seydoux est adoré par le festival. En 2013, pour la première fois de l’histoire, elle a partagé la Palme d’or avec son réalisateur Abdellatif Kechiche et sa compagne Adele Exarchopoulos. Le film était. La vie d’Adèle. En 2009, alors qu’elle faisait partie du casting de la série Inglourious Basterds avait gagné le Trophée Chopard…

2013 : Léa (à gauche) remporte la Palme d’or pour La vie d’Adèle : un prix partagé pour la première fois entre le réalisateur du film et ses actrices principales. Photo Getty

Léa serait la première illustre “victime” du coronavirus. Ce qui, au festival, change les règles jour après jour. Pour la première fois, lors de la conférence de presse Benedetta de Paul Verhoeven, même les acteurs ont dû garder le masque sur leur visage…..

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *